Qu’est-ce-que la cargotecture ?

Avant toute chose, commençons par définir le terme cargotecture. Il s’agit d’un terme relativement récent crée en 2003. Si vous cherchez ce mot dans votre dictionnaire, vous ne le retrouverez pas, ou du moins pas encore mais ça ne saurait tarder. Aujourd’hui, nous parlons de cargotecture pour désigner l’architecture container. Comme vous le savez, pour pallier à l’accumulation de containers maritimes dans les ports du monde entier, nous utilisons aujourd’hui les containers pour construire aussi bien des maisons, que des centres commerciaux, des résidences universitaires ou encore pour réhabiliter des friches industrielles. Attention, la cargotecture n’englobe pas toutes les transformations de containers. Faire une piscine ou un stand éphémère pour un salon à l’aide de containers maritimes ne relève pas de la cargotecture mais du upcycling (basé sur le principe de « rien ne se perd, tout se transforme »). En bref, le mot cargotecture est utilisé pour désigner un bâtiment qui a été partiellement ou entièrement construit à l’aide de conteneurs maritimes recyclés.

Si au début nous pouvions penser que la construction à partir de containers maritimes pouvait être un simple phénomène de mode, aujourd’hui la cargotecture est devenue une branche à part entière de l’architecture. Nous pouvons retrouver dans le monde entier des constructions containers devenues pour certaines d’entre elles incontournables dans l’architecture du XXIème siècle. Nous pouvons citer entre autres, la Joshua Tree Residence dans le désert Californien, le Starbucks Café à Taïwan ou encore le centre commercial Common Ground à Seoul.

Un peu d’histoire …

Au cours de ces derniers décennies, nombreux architectes et scientifiques se sont penchés sur l’étude des constructions modulaires en général. En 1956, lors du dixième rassemblement du Congrès sur l’Architecture Moderne, à Dubrovnik en Yougoslavie, l’architecte français Yona Friedman a proposé une solution qui allait à l’encontre de la tendance générale de l’architecture de l’époque. Il cherchait un moyen d’implanter des constructions durables sur des sites spécifiques. Son projet avait pour but de résoudre le problème du caractère permanent de l’architecture couplé à un urbanisme changeant rapidement au cours du temps. Il consistait en l’érection d’une infrastructure aux dimensions d’une ville dans laquelle venaient s’implanter ou se retirer des cellules individuelles, potentiellement réalisées à partir de containers. À la suite de cette intervention, d’autres projets utopistes ont été pensés pour finalement arriver à des projets qui se sont réellement concrétisés.

C’est en 1998 que nous avons pu voir le premier bâtiment habitable construit en containers maritimes: le « Simon’s Town High School Hostel ». 40 containers ont été utilisés pour créer cet hôtel capable de recevoir 120 personnes en permanence. À cette époque, nombreux doutaient de sa stabilité et de sa solidité. Mais le résultat final a convaincu la population et a prouvé au monde qu’il était possible de créer des bâtiments qui fonctionnent grâce au recyclage de containers maritimes. Il faudra cependant attendre véritablement le début du XXIème siècle pour voir apparaître les premiers vrais projets en matière de logements en containers maritimes.

Netbox- Yona-Friedman
Netbox-Simon’s Town High School Hostel

Aujourd’hui dans le monde

Inspirebox-banner

Même si en France, la tendance commence petit à petit à se développer, la cargotecture est présente partout dans le monde. Chaque année fleurissent des constructions containers aussi diverses et variées, certaines spectaculaires, d’autres futuristes et certaines même réalisées par des particuliers désireux de construire eux-même leur propre maison.

Pour vous informer sur le sujet et faire un tour du monde des constructions containers dans le monde, nous vous invitons à vous rendre sur le site Inspire Box.

Ces français qui autoconstruisent leur maison container

Pour terminer cet article, nous avons décidé de vous donner deux exemples de français ayant réalisé leur propre maison cargotecture à l’aide donc de containers maritimes. Pour rappel, si vous souhaitez vous aussi construire votre propre maison container, n’hésitez pas à lire notre article dédié: Autoconstruire sa maison container. Si dans les autres pays comme aux Pays-Bas, au Mexique ou aux Etats-Unis, il est usuel de voir des maisons construites en containers par ses habitants eux-même, ça ne l’est pas forcément encore en France. Cependant, chaque année, de plus en plus de français sautent le pas et décident de réaliser leur rêve en construisant leur maison container.

La maison container de Killian Chastel

Netbox_Killian Chastel_maison-container

C’est le cas de Killian Chastel qui a construit lui-même sa maison de 140 m² à partir de six anciens containers et le résultat est tout simplement incroyable ! Après sa première journée de boulot, Killian en commençait donc une seconde, de 19h à 00h ou 1h du matin. Il y a passé aussi ses vacances et ses week-ends, et « quelques nuits blanches vers la fin du projet ». Bref, « on n’a pas de vie pendant ce temps là, reconnaît-il. La seule activité qu’on s’autorisait avec ma femme, c’est qu’on chinait les vieux meubles dans les brocantes le dimanche, comme les portes en persiennes qu’on a mises à l’étage ». Pour en savoir plus sur son histoire, nous vous invitons à lire l’article écrit par 18h39 par ici. Vous pouvez également jeter un œil au compte instagram de Killian Chastel qui partage aujourd’hui son expérience avec plus de 10 000 abonnés.

Crédit photo: MYRAL © FREDPIEAU

La maison container de Julie et Morgan (en cours)

Si vous souhaitez suivre étape par étape l’autoconstruction d’une maison container, nous vous conseillons de suivre l’aventure de Julie et Morgan. Afin d’aider d’autres français qui souhaitent se lancer dans ce type de projet, le couple a décidé de créer un blog afin de partager leur expérience. Les fondations, le terrain, l’obtention du permis de construire, l’achat des containers… toutes les étapes sont à retrouver ici: www.matypiquemaison.fr

Pleins d’humour, n’hésitez pas à suivre également leur aventure quotidienne dans leur story et compte instagram: c’est par ici.

Pour pousser davantage la réflexion sur l’émergence de la cargotecture, nous vous invitons à lire ce mémoire de fin d’année sur lequel nous avons tiré certaines informations. Consulter ici.